Problèmes sexuels féminins

Vaginisme. Baisse du désir après la naissance d’un enfant ou sans raison apparente. Douleur vulvaire (vulvodynie) ou vaginale lors des rapports sexuels (dyspareunie)…

Les troubles sexuels sont fréquents

consulter un sexologue permet généralement de les résoudre en quelques séances.

La société n’a toujours pas le même regard sur la sexualité féminine et sur la sexualité masculine.

Les injonctions contradictoires (être libre et faire l’amour, mais en même temps pas trop, sinon la femme est mal jugée…). Le stress et les obligations de la vie moderne. La gestion conjointe des rôles de femme, de mère, de professionnelle et d’amante.

Tout cela fait que, naturellement beaucoup de femmes éprouvent des difficultés à profiter de leur sexualité.

 La baisse du désir après la grossesse

Thérapie de couple brest

De nombreux facteurs peuvent provoquer un manque d’envie de faire l’amour après la naissance des enfants:

  • La fatigue liée à la grossesse et aux réveils nocturnes.
  • La difficulté à faire cohabiter les rôles de mère et d’amante.
  • Les bouleversements hormonaux pendant et après la grossesse…

Saviez-vous, par exemple que la nature avait mis en place un système spécifique pour détourner l’intérêt de la femme de son partenaire, au profit des enfants après la naissance ?

Pour la nature, une fois les enfants présents, il est important que l’attention de la mère soit dirigée vers les enfants…Pas vers le père (d’ailleurs dans beaucoup d’espèces animales, le mâle quitte la femelle après la fécondation).

Pourtant, de nombreuses femmes ne comprennent pas, voire culpabilisent, de ressentir une baisse de désir après la naissance des enfants.

-La compréhension des mécanismes de la baisse du désir après la grossesse et la déculpabilisation.

-La discussion avec un professionnel neutre.

-La mise en place d’outils qui vont petit à petit, permettrent à la mère de retrouver le plaisir et l’énergie pour se sentir désirante.

Vont vous aider à retrouver le plaisir et l’envie de faire l’amour. Améliorant, de plus, l’entente entre votre partenaire et vous.

Car le plus beau cadeau que peuvent faire des parents à leurs enfants, c’est de bien s’entendre.

De leur montrer que, malgré les difficultés que rencontre un couple, on peut trouver des solutions et le plaisir d’être ensemble.

La baisse du désir féminin avec le temps

thérapie de couple brest

Beaucoup de femmes ressentent une baisse de désir sexuel avec le temps.

Cela est normal, mais pas souhaitable.

Il y a un risque de tension et d’éloignement, néfaste au couple.

De la même façon, les injonctions de la société risquent d’épuiser la femme qui peut alors ressentir une baisse de désir pour son conjoint.

Nous ne réagissons pas du tout de la même façon, les hommes et les femmes, face au stress et à la fatigue:

  • Un homme peut perdre son travail, casser sa voiture et avoir envie de faire l’amour le soir même.

Car, souvent, faire l’amour est relaxant pour les hommes.

  • Au contraire, souvent,  la femme a besoin d’être détendue et relaxée pour faire l’amour.

Car elle a besoin de « lâcher-prise » avec le quotidien, le regard de la société et son éducation, pour profiter de la sexualité.

En parler avec un sexologue va vous permettre d’identifier les raisons de votre baisse du désir.

Je vous aiderai alors à trouver des solutions adaptées et nous travaillerons ensemble à résoudre les problèmes, afin que vous retrouviez du désir sexuel.

-La discussion avec un professionnel neutre et non jugeant.

-Les exercices individuels ou à pratiquer en couple (les exercices sont proposés,  jamais imposés)

-La relaxation.

-L’hypnose….

Permettent aux femmes de se reconnecter à elles-même et à leur féminité.

Le désir sexuel revient alors naturellement.

Les douleurs à la pénétration

thérapie de couple brest

Sont également un motif fréquent de consultation.

En cas de douleur à la pénétration, on parle de dyspareunie.

Il s’agit d’une douleur ressentie par la femme au début de la pénétration ou pendant l’acte,

souvent, liée à un cercle vicieux d’appréhension.

Suite à une douleur liée à un motif gynécologique assez classique (mycose, cystite, petite blessure…), la femme appréhende le rapport sexuel suivant.

De ce fait elle est « tendue », ce qui provoque une contraction musculaire du vagin et du périnée.

Souvent, l’appréhension limite les sécrétions lubrifiantes liées à l’excitation,

cela provoque alors des douleurs liées aux frottements

et la femme risque de rentrer dans un cercle vicieux d’appréhension/tension/douleur/appréhension….

Ces douleurs peuvent même se compliquer, rendant les rapports de plus en plus difficiles, voir impossibles. On parle alors de vaginisme.

De plus ces douleurs provoquent logiquement une baisse du désir. Le désir est l’anticipation du plaisir…

Et si le plaisir est remplacé par la douleur, la baisse du désir est naturelle.

Dans un cas comme celui-là, je propose:

  • De pouvoir parler et de bien vous expliquer les raisons de ces douleurs et pourquoi, souvent, les médecins ne trouvent pas de solution.

Il ne s’agit généralement plus d’un problème physique mais d’un problème d’appréhension

  • Des petits exercices de prise de conscience et de détente des muscles du périnée.
  • Des séances de relaxation voir d’hypnose pour « casser » le mécanisme d’appréhension.
  • Un espace de discussion neutre et bienveillant.

Font que généralement, les douleurs diminuent progressivement et que la femme retrouve le plaisir de faire l’amour et son désir sexuel.

Les douleurs en dehors de tout rapport – La vulvodynie

thérapie de couple brest

La vulvodynie est une douleur de la vulve, ressentie par la femme, en dehors des rapports sexuels.

Souvent difficile à comprendre et méconnue par le monde médical, elle handicape fortement les femmes qui en souffrent.

Lorsque cette douleur est située au niveau du vestibule (la partie la plus basse de la vulve), on parle de vulvodynie.

Ces douleurs au niveau de la vulve sont liées à des mécanismes complexes que je connais bien.

J’ai en effet beaucoup travaillé sur la guérison de ces douleurs, en collaboration avec service des douleurs vulvaires de l’hôpital de BREST..

Là encore:

  • La compréhension des raisons de ces douleurs.
  • la prise de conscience et les exercices de détente musculaire.
  • La discussion et la possibilité de poser des questions.
  • Et surtout l’hypnose

Permettent généralement la guérison

Le vaginisme ou l’impossibilité d’être pénétrée

Le vaginisme est, pour la femme, l’impossibilité d’être pénétrée alors qu’elle désire un rapport sexuel.

Il s’agit d’une contraction involontaire, très puissante, des muscles du vagin. rendant toute pénétration impossible.

Le vaginisme peut-être lié à divers facteurs comme:

  • Un premier rapport difficile et interrompu ayant entrainé un cercle vicieux appréhension/tension musculaire/impossibilité de pénétration/appréhension…
  • Un traumatisme, parfois relativement léger, physique (blessure, intervention gynécologique…)
  • Parfois le vaginisme semble ne pas avoir de raison apparente.

Là encore, l’aide du sexologue permettra d’identifier les raisons de ce mécanisme réflexe. En accord avec vous, je proposerai des exercices pour vous réapproprier la zone et avoir un meilleur contrôle des muscles de votre vagin (prise de conscience musculaire et apprentissage du relâchement, relaxation, sophrologie, hypnose…)

L’impossibilité ou la difficulté à avoir du plaisir ou un orgasme

baisse de désir

Je dis souvent que le premier organe sexuel est le cerveau.

Dans un monde de perpétuelles sollicitations, de stress et d’injonctions contradictoires ,certaines femmes peuvent avoir du mal à lâcher prise et à ressentir du plaisir. Ou avoir des difficultés à atteindre l’orgasme.

ET par définition, plus on cherche l’orgasme, moins on le trouve.

Le plaisir sexuel et l’orgasme sont liés à des mécanismes inconscients, qui facilitent ou limitent le lâcher-prise.

L’aide d’un sexologue peut être très utile en cas de difficulté à avoir du plaisir sexuel ou de difficulté à avoir un orgasme.

  • L’identification des causes limitantes (éducation, regard sur soi jugeant, stress, difficulté à lâcher prise…)
  • La possibilité de discuter et d’avoir une oreille attentive et bienveillante.
  • Les exercices à pratiquer seule ou en couple.
  • La relaxation et l’hypnose.

Vont vous permettre de ressentir plus de plaisir à faire l’amour et d’accéder à l’orgasme avec votre partenaire.

Les difficultés sexuelles rencontrées lors d’un parcours de procréation médicalement assisté….

Les troubles de l’orientation du désir sexuel

Les addictions et problèmes divers

Sont aussi du ressort du sexologue.

Consulter un sexologue n’est pas une démarche simple et pourtant c’est la plus efficace pour résoudre une difficulté sexuelle.

La majorité des problèmes sexuels ne se résolvent pas d’eux-même, ils ont plutôt tendance à s’aggraver.

Pourtant, la plus grande partie des troubles sexuels féminins disparaissent en quelque séance avec l’aide d’un professionnel.

thérapie de coupkle brest

Ronan MOAL

34 rue MONGE 29200 BREST

02.56.69.89.42

sexologue brest avis

Thérapie de couple Brest

Accueil du site sexologue Brest